La rénovation thermique contre l’humidité : les pièges à éviter

Vous avez des problèmes d’humidité et vous voulez traiter votre logement vous-même ? De nombreuses techniques sont proposées aujourd’hui pour rénover son habitation après des dégâts liés à l’humidité. Certaines d’entre-elles sont inefficaces, voire même dangereuses pour votre maison. Connaissez-vous la rénovation thermique ? Voici un horizon des techniques à éviter pour lutter contre l’humidité chronique ou ponctuelle.

arktic rénovation thermique

Comment rénover efficacement contre l’humidité ?

Restaurer suite à des problèmes d’humidité, c’est faire baisser l’hygrométrie dans son habitation. Cette rénovation repose sur deux actions primordiales. Le séchage des murs humides et la réhabilitation de ces murs avec des matériaux hydrofuges. Lutter contre l’humidité, c’est lutter contre les causes et les conséquences de cette dernière.

Faire disparaître une tache de moisissure, c’est aussi éviter qu’elle réapparaisse. Les problèmes d’humidité doivent toujours être pris au sérieux, car mal traitée, l’humidité reviendra toujours. Un traitement adapté est donc indispensable et certaines solutions sont à bannir.

Les erreurs à éviter contre l’humidité dans le bâtiment

Lorsque que vous traitez des murs humides, il est important de les reconstruire. Pour se faire, il faut éviter plusieurs techniques qui ne sont pas efficaces. D’abord, plusieurs matériaux sont à éviter :
– Le Placoplatre est très sensible à l’eau et se détériore facilement lorsqu’il est humide. Résultat, vous devrez retirer le Placoplatre à chaque rénovation.
– La laine de roche est à éviter si vous voulez empêcher le développement des moisissures et spores. Aussi, il est important de choisir le bon revêtement une fois votre mur traité et vous éviterez ainsi :

– Les peintures isolantes qui empêchent le séchage des murs, car elle conserve l’eau à l’intérieur.
– Les peintures imperméabilisantes, qui a défaut d’empêcher l’humidité de rentrer, l’empêche également de ressortir du mur. L’humidité peut provenir de l’intérieur par les remontées capillaires. Ces types de peintures ne permettent pas de sécher les murs touchés.

En résumé, l’emploi de ces différents matériaux et peintures n’est pas une solution efficace contre l’humidité. Au contraire, elles auront tendance à installer le problème plus profondément, car elles ont tendance à isoler l’eau à l’intérieur des murs humides. Il est donc impossible de les traiter en évacuant ce trop-plein d’humidité.

Ne pas oublier les solutions simples et quotidiennes contre l’humidité.

Rénover votre maison est indispensable lorsque vous faites face à des problèmes d’humidité. C’est aussi l’occasion de changer vos habitudes pour éviter de nouveaux problèmes d’air dans votre habitation.

Combattre l’humidité de votre intérieur est vital pour les habitants de votre maison. Cela passe par une aération efficace et régulière de votre intérieur et ce même en hiver. La ventilation est un moyen efficace de faire redescendre le niveau d’hygrométrie et de sécher les zones humides.

Il est aussi conseillé de traiter les murs humides dès l’apparition des premiers symptômes (tâches, moisissures, odeurs). Pour cela, faites toujours appel à un expert qui vous orientera vers les matériaux adaptés à votre problème. Arktic vous propose d’ailleurs son expertise dans le traitement de l’humidité et les conséquences de cette dernière.